Focus

Brexit : premier coup de griffe britannique de l'année

Envoyer à un ami Imprimer

Theresa May

Le secrétaire d'Etat au Brexit estime que la préparation par la Commission, d'un scenario de sortie sans accord, mettait en danger les entreprises britanniques. Il exige que la Première ministre, pourtant affaiblie par un remaniement raté, mette les choses au clair avec Bruxelles.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Profitez de l'offre Découverte

1 Mois Gratuit