Décryptage

Stéphane Boujnah : "on n'a pas vocation à rester un petit bonzaï !"

Envoyer à un ami Imprimer

Stéphane Boujnah / Euronext

Euronext vient d'émettre avec succès -l'opération a été sursouscrite 4,4 fois- ses premières obligations pour 500 millions d'euros. L'homme fort du groupe entend utiliser cet apport pour croître et se diversifier. Après Dublin, il a identifié plusieurs Bourses indépendantes et rentables, susceptibles de venir consolider la "colonne vertébrale" de l'union des marchés de capitaux européenne qu'il veut bâtir.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Profitez de l'offre Découverte

1 Mois Gratuit