Décryptage

Eramet : Les Italiens tirent rapidement un trait sur leur présence

Envoyer à un ami Imprimer

Les banques Intesa Sanpaolo et Unicredit viennent de placer sur le marché leur participation de plus de 11% dans le groupe minier français. Elles étaient entrées en décembre 2016 en rachetant les parts du remuant Romain Zalesky. Ce retrait pourrait donner des idées à l'Etat, à la tête de 25,6% du capital. Mais le contexte politique, toujours très compliqué en Nouvelle Calédonie, pourrait le freiner.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Profitez de l'offre Découverte

1 Mois Gratuit