Décryptage

Ce que risque le constructeur français dans l’affaire du Renaultgate

Envoyer à un ami Imprimer

François BOUCHON / Le Figaro

L’entreprise, mise en cause pour tromperie par la justice française, s’est encore défendue hier dans ce dossier. Malgré cela, elle risque gros dans l’histoire, tant d’un point de vue financier que de réputation. Une dégradation de l'image, notamment par la mise en cause de son dirigeant, est souvent plus compromettante que l'impact d'une amende.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Profitez de l'offre Découverte

1 Mois Gratuit