Focus

Le fonds souverain norvégien géré avec parcimonie

Envoyer à un ami Imprimer

A l'approche des élections législatives du 11 septembre en Norvège, le candidat de l'opposition a affirmé qu'il souhaitait restreindre les financements publics réalisés via le fonds souverain, estimant que le gouvernement actuel a trop puisé dans les réserves du véhicule.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Profitez de l'offre Découverte

1 Mois Gratuit